, ,

24H VTT du Lubéron – Session 4 – 18/19 mai 2013

Il y a quelques mois, un ami m’avait parlé des 24H VTT de Pierrevert dans le Lubéron. Au début, j’ai trouvé le truc fou, mais j’ai essayé sans trop y croire de monter une équipe. Finalement nous n’étions que deux voire trois en cherchant bien, ce qui était largement insuffisant pour faire une équipe. J’avais donc tranquillement laissé tomber l’affaire.

Mais mardi de la semaine dernière je reçois un message d’un ami qui suite à 3 forfaits se retrouve avec une équipe de trois personnes seulement. Il me demande si je suis partant pour faire le quatrième. Je réfléchis quelques minutes, puis me lance… Banco, allons-y !

Nous voici donc partis samedi 18 mai vers 7H du matin dans le fourgon d’Anthony en direction de Pierrevert. La veille nous avions,  Julien, Christophe et moi, joué au « Tétris » pour tout faire rentrer dans le camion. Les 4 vélos by VPV, un GT, un Trek, un Santa Cruz et mon Niner (trois 29 pouces, deux semi-rigides carbone et deux tout mous en alu), la tente, le barnum, les duvets, les matelas, la nourriture, la boisson, bref, de quoi tenir pendant une course de 24H 😉

La pluie était annoncée sur le site, mais devait s’arréter en fin d’après-midi le samedi, bêtement nous étions confiants…

C’est sous la pluie que nous arrivons à Pierrevert vers 10H et  que nous nous installons sur le camping de fortune. Déjà des tracteurs sont requisitionnés pour déplacer des Camping Cars dans ce terrain détrempé.

IMG_2641
Anton, Julien et Christophe

Le départ est donné à 14H. Nous avions décidé, vu la météo, de faire 2 tours chacun de jour comme de nuit. C’est Anthony qui s’élance en premier pour le start loop et le premier relais.

IMG_2652
Anton confiant

Le départ est donné façon 24H, avec les vélos d’un côté et les pilotes de l’autre

IMG_2656

Après deux tours de circuit, Anthony est bien moins propre 😉

IMG_2662

Et encore, là il venait de se doucher !

Christophe prend le premier relais et rentre dans le même état qu’Anthony… Je m’élance pour le troisième relais, la pluie tombe toujours et le terrain est complètement défoncé, c’est une mare de boue de 7 kilomètres de long. L’eau coule dans des rigoles opaques et des torrents de boue se forment peu à peu. Je fais mon premier tour en 35 minutes environ et me sens un peu mieux pour le deuxième. Les conditions sont telles qu’à chaque tour quasiment, l’organisation a dû modifier le parcours afin de le sécuriser.

Je rentre de mes deux tours content mais trempé jusqu’aux os et avec un vélo couvert de boue… Ma tenue Vaunage Passion Vélos malgré un premier nettoyage reste maculée de boue…

Vaunage Passion vélos

Julien part pour le quatrième relais, il revient dégouté après deux tours, des ennuis de transmission l’ont gêné pendant ses deux tours et les conditions de roulage l’inquiète. Est-ce bien raisonnable de rouler dans de telles conditions ? Pourquoi l’organisation laisse les gens continuer à courir malgré la pluie qui n’arrête pas ?

Anthony fait son relais, puis Christophe part. Lorsque vient mon tour, j’attends sur la ligne de départ l’arrivée de Christophe… 1H après son départ il n’est toujours pas là. Je commence sérieusement à m’inquiéter sachant que j’avais vu partir le quad avec la Croix Rouge plusieurs fois dans les 30 dernières minutes… Finalement c’est un Christophe blafard (sous la couche de boue) que je vois arriver.

« – J’arrête là, me dit-il, ce n’est plus possible, c’est beaucoup trop dangereux. Moi je suis venu pour m’amuser, pas pour me tuer… Tu fais ce que tu veux, mais moi je dis stop »

Je suis peut-être un peu fou, mais là, je me pose quand même pas mal de questions. Nous rentrons tous les deux à la tente pour en parler avec nos deux partenaires. Julien valide l’arrêt temporaire en attendant de voir demain matin. Anthony est d’accord mais souhaite continuer à rouler tant qu’il fait jour. Il remet sa tenue de combat et s’élance pour 2 tours supplémentaires qu’il finira dans la nuit à la lueur de sa lampe… A son arrivée, lui aussi admet que c’est du grand n’importe quoi et déclare l’arrêt au stand jusqu’au lendemain matin.

L’ambiance de la soirée est étrange, nous sommes tous les 4 dégoutés. Heureusement le service 4 étoiles de la soupe de pâte nous réchauffe le coeur… La pluie va encore tomber toute la nuit. L’organisation, enfin lucide, va neutraliser la course entre 1H et 6H du matin… Mais pour nous c’est fini. Nous ne voulons pas rentrer en morceaux et décidons de jeter l’éponge non sans regrets… Nous terminerons 7ème sur 18 dans notre catégorie avec 14 tours (14 équipes sur les 18 de cette catégorie ont abandonné avant le 19 mai 14H…)

Après un bon petit déjeuner, nous remballons la tente et rentrons penauds et déçus sur Calvisson.

IMG_2668
Cédric, Christophe, Anthony et Julien
IMG_2678
Le camp de base

Nous avons refait le Tetris et Anthony a bien fait attention au camion 😉

IMG_2689
Une vraie petite femme d’intérieur 😉

Et pour vous donner une idée de l’état du terrain, voici une photo du départ le dimanche matin

IMG_2692

Lors de mes tours de la veille, par endroit, j’avais de la boue au niveau du boîtier de pédalier, cool non ?

Finalement un week-end très sympathique avec une très bonne ambiance malgré des conditions météo exécrables ! Je reste cependant sur ma faim, j’étais parti pour un 24H VTT et j’ai fait 2 tours de piste. Certes, je vais m’en souvenir un moment de ces deux tours-là, mais quand même… Alors qui sait, je vais regarder du côté des 24H VTT de Méjannes le Clap fin juin, il y a peut être quelque chose à faire 😉

What do you think?

0 points
Upvote Downvote

Total votes: 0

Upvotes: 0

Upvotes percentage: 0.000000%

Downvotes: 0

Downvotes percentage: 0.000000%